Nouveau souffle dans l’immobilier pour le quartier d’affaires de la Défense

Nouveau souffle dans l’immobilier pour le quartier d’affaires de la Défense

Dans le quartier de la Défense, la période avant 2014 n’était pas des plus propices aux affaires immobilières. Mais, les études démontrent leur nette amélioration : les locataires de bureau dans cette zone de la capitale française refont surface. Les promoteurs peuvent à nouveau croire en une amélioration du marché de ce côté, le taux de vacances ayant alors augmenté jusqu’à 15 % au début de l’an passé.

Les bureaux du plus grand quartier d’affaires de l’Europe, à nouveaux prisés

Si l’évolution de 2013 avait de quoi les décourager, les promoteurs du quartier d’affaires de la Défense à Paris peuvent à nouveau souffler. Les chiffres reportés par les spécialistes suscitent une nouvelle foi en l’amélioration du marché de l’immobilier dans ce plus grand quartier d’affaires européen. En effet, le taux de vacance dans cette zone avait augmenté vers la fin de 2013. Toutefois, bien que ses bureaux s’avèrent bien déserts comparés à ceux du reste de la capitale ou encore d’Ile de France, ce taux a connu une diminution fin 2014. Une remontée importante pour le marché dans cette zone, lorsqu’on sait que l’immobilier est très variable. En effet, les personnes qui fréquentent la Défense sont souvent des gros clients, qui viennent et repartent selon le déroulement de leurs affaires.

 Immobilier de la Défense : les affaires reprennent en 2014

Pour appuyer cette amélioration des affaires immobilières dans le quartier de la Défense, les experts se basent alors sur le nombre de contrats de location de bureaux signés en 2014, un nombre estimé à 2213, correspondant à une hausse de 9 % des locations en un an, ou encore à 230 000 m² de bureaux occupés.

 2014 : une année de records pour l’immobilier de la Défense

Si 2014 a particulièrement de quoi réjouir les promoteurs de l’immobilier de la Défense, c’est parce que la hausse des transactions enregistrées durant cette année dans cette zone est un record des dernières années (2000). Le taux de transactions de l’an passé étant même à 39% supérieur au taux moyen des dix dernières années.

Laisser un commentaire