Les maisons éco-responsables vertes peinent à séduire les agences immobilières

Les maisons éco-responsables vertes peinent à séduire les agences immobilières

Ce ne sont pas les projets d’éco-construction en vue du développement de la maison verte qui manquent, ni les réactions constructives suite aux mobilisations pour la protection environnement. Alors, une question titille plus d’un : celle de l’intérêt infime des agences immobilières pour les constructions vertes.

La maison verte : un secteur trop stable

Pour plusieurs raisons communes ou personnelles, plusieurs marchés se sont déjà mis au vert. Néanmoins, du côté du bâtiment, les agences immobilières ne semblent pas s’intéresser plus que cela aux maisons éco-responsables. Parmi les facteurs qui freinent son développement, l’insuffisance d’infrastructures ou encore le problème de normes. En effet, selon les études, les offres, en plus d’être moins nombreuses du côté de l’immobilier vert, s’avèrent également plus chères. Entraînant l’année dernière un recul de 10,3 %, selon le ministère de l’Ecologie. Un recul ramenant à 297 532 logements, un chiffre qui diminue visiblement au point de s’éloigner de ceux correspondants aux objectifs du gouvernement. En effet, ce dernier avait fixé la construction annuelle de 500 000 maisons dans le neuf. Même nombre dans la rénovation.

Les acheteurs français également hésitants concernant la maison éco-responsable

Si l’offre en matière de logement vert semble insuffisante et que les agences immobilières spécialisées dans les habitats éco-responsables sont comptées sur les doigts, un autre facteur ralentit le progrès du marché de la maison verte : l’insatisfaction de l’attente du public acheteur. Ceux-ci étant alors plus intéressés par l’acquisition d’une maison ancienne ou à rénover, en raison du prix relativement plus bas de ce type de bien immobilier. De ce fait, bien que 46 % des Français jugent nécessaire l’achat d’un logement vert, ils ne sont que 19 % à réellement investir dans ce type de maison.

Maison verte : les travaux pour une économie énergétique, un autre frein au développement du secteur

Un autre élément vient ralentir le progrès du secteur de la maison éco-responsable : les travaux requis en vue d’une économie énergétique. 62 % des Français les estiment importants, mais 38 % d’entre eux seulement sont prêts à s’y consacrer.

Laisser un commentaire