Quand l’after Grammy Awards tourne mal pour Justin Bieber

Quand l’after Grammy Awards tourne mal pour Justin Bieber

Les événements d’envergure tels que les Grammy Awards constituent toujours une bonne occasion pour certains people d’organiser une after party et de recevoir dans leurs propriétés fastueuses. Pour Justin Bieber, la fête a bien commencé. Mais, elle s’achèvera sur la destruction de sa fameuse maison de verre à Beverly Hills. A l’origine du désastre : une bagarre de gangs qui a eu lieu durant la fameuse soirée.

Justin Bieber perd la caution de sa maison de verre après les Grammy Awards

Pour la jeune star internationale, la caution de sa maison en verre, c’est fini. Justin Bieber organise une after party qui suit la célèbre cérémonie des Grammy Awards. Parmi les vedettes internationales accueillies pour l’occasion dans sa somptueuse villa sise à Beverly Hills, Chris Brown, Nicki Minaj, Khloé Kardashian, ou encore French Montana. En plus des 1 000 personnes estimées, retrouvée autour de la maison où la police s’est rendue après une plainte pour tapage nocturne. Un tapage qui avait empêché les voisins du quartier chic de dormir à 1 h 30 et accentué par une bagarre déclenchée entre deux gangs comptés parmi les hôtes du jeune artiste. Et qui par la même occasion a engendré la destruction de sa maison de verre où même les sculptures de glace n’ont pas survécu. Au vu des dégâts ainsi causés, Justin Bieber voit aussi sa caution s’envoler en éclats. Par ailleurs, après l’intervention de la police alertée de la situation au domicile de la star, le quartier a été nettoyé après 3 heures de travail. Et personne n’a été arrêté.

Maison de verre de Justin Bieber : louée à 60 000 dollars par mois

La maison de verre de Justin Bieber, qui s’est transformée en lieu de fête dégénérée après les Grammy Awards était en fait louée par l’artiste à 60 000 dollars par mois. Un montant peut-être pas surprenant compte-tenu du lieu où elle est établie notamment, mais dont la valeur est justifiée aussi par le design en verre du sol au plafond.

Laisser un commentaire